Le thé rouge pour maigrir, ça marche ou pas vraiment ?

Le thé rouge Pu-erh suscite pas mal d’intérêt de la part de ceux qui veulent perdre des kilos en trop. On parle de ses fortes propriétés sur le front de la combustion des graisses. Toutefois, la question de se débarrasser du surpoids seulement en buvant du thé rouge, faute d’autres mesures de perte de poids, semble discutable. Sans aucun doute, quand même, il vaut la peine d’essayer le thé rouge Pu-erh. Il a un effet très bénéfique sur le fonctionnement de l’organisme, entre autres grâce à sa haute teneur en substances antioxydantes.

Le thé rouge Pu-erh – comment est-ce qu’il est fait et qu’est-ce qu’il contient ?

Originaire de la province chinoise du Yunnan, le thé rouge Pu-erh n’a pas de goût aussi universel que le thé noir traditionnel et tous ne la trouveront pas à leur goût. Il se distingue par son goût de terre caractéristique, qui est tout simplement dérangeant pour beaucoup de gens. Néanmoins, ce thé trouve aussi un grand nombre d’amateurs qui apprécient son goût et, ce qui est peut-être le plus important, ses propriétés favorables à la santé, à un bon esprit et une silhouette mince.

Le thé Pu-erh rouge, produit principalement en Chine, est classé comme thé post-fermenté (les autres thés post-fermentés sont Oolong et Pouchong). Il est le résultat d’un mécanisme de fermentation spécifique, qui ne dure pas aussi longtemps que la fermentation du thé noir, mais qui est interrompu assez rapidement lorsque les feuilles deviennent rougeâtres. De plus, la plupart des thés Pu-erh est soumise à un processus de maturation après fermentation. La façon unique de traiter les thés Pu-erh les rend très précieux en termes de contenu, ce qui se traduit par leur fort effet bioactif.

Dans la composition du thé rouge Pu-erh nous trouverons :

  • de grandes quantités de polyphénols (tanins et flavonoïdes, y compris les catéchines) ;
  • acides aminés ;
  • enzymes ;
  • caféine ;
  • alcaloïdes ;
  • fluor ;
  • calcium ;
  • manganèse ;
  • magnésium ;
  • cuivre,
  • zinc ;
  • sélénium ;
  • vitamine E.

Thé rouge – caractéristiques

Grâce à un grand nombre d’antioxydants, c’est-à-dire de composés aux propriétés neutralisantes les radicaux libres nocifs, le thé rouge Pu-erh inhibe le vieillissement et la dégénration cellulaire de notre organisme. Les propriétés anticancéreuses font également partie des avantages de ce thé. Mais ce n’est pas tout. Pu-erh soutient le système cardio-vasculaire, contribue à la réduction du taux de mauvais cholestérol dans le sang, aide à réguler la pression artérielle, de plus, il a un effet positif sur le travail cérébral en améliorant la concentration, la mémoire et les capacités mentales.

Le thé rouge Pu-erh a un effet fortifiant et aide dans les états d’immunosuppression. Grâce à elle, nous sommes plus vitaux, nous pouvons nous rejouir d’une meilleure humeur, et notre corps fait mieux face aux bactéries, virus ou champignons, ainsi qu’aux infections et maladies qui en résultent. De plus, grâce à sa teneur en fluor et en calcium, le Pu-erh favorise la santé de nos dents et de nos os et, grâce aux antioxydants, il améliore l’état de la peau et aide à maintenir une apparence jeune. Il convient également de mentionner l’effet positif du thé Pu-erh rouge sur le foie, les voies biliaires et le système digestif.

Thé rouge pour maigrir

Destructeur de graisse, tueur de kilogrammes – de tels termes apparaissent parfois dans le contexte du thé Pu-erh. Mais à quel point sont-ils proches de la réalité ? D’une part, on ne peut nier l’effet favorable à la réduction des graisses lié au thé rouge, d’autre part, qualifier cette boisson en tant que tueuse de surpoids est fortement exagéré. Certes, boire du thé Pu-erh seul ne nous enlèvera pas du poids. Si, en même temps, nous ne veillons pas à un regime pauvre en calories, si nous avons une vie sédentaire, nous ne nous débarrasserons pas du ballast de graisse.

Cependant, dans certaines situations, le thé Pu-erh peut accélérer le processus de perte de poids. Grâce à sa haute teneur en polyphénols et en enzymes, il favorise la sécrétion de bile et des sucs digestifs et il a un effet positif sur la fonction intestinale. En agissant comme diurétique, il favorise la désintoxication de l’organisme. Il améliore les processus de digestion, y compris de la digestion des graisses apportées dans les aliments et peut, dans une certaine mesure, inhiber le processus de croissance des tissus graisseux ultérieur.

Si nous buvons quelques tasses de thé Pu-erh par jour et si nous faisons régulièrement de l’entraînement physique et suivons un menu diététique, nous pouvons compter sur des résultats satisfaisants quant à la perte de poids.

Thé rouge – opinions

Est-ce que le thé rouge fait perdre du poids ? Les opinions varient. Beaucoup de gens considèrent que boire du thé rouge pour maigrir ne donne absolument rien, mais on ne peut nier d’autres activités favorables à la santé, comme l’élimination des toxines, l’aide aux troubles digestifs, le renforcement immunitaire ou l’amélioration du bien-être et de l’état de la peau.

Il y a aussi des voix positives à propos du Pu-erh dans le contexte de la perte de poids. Certaines personnes remarquent une légère perte de poids après ce thé, d’autres une plus importante. Sans aucun doute, beaucoup dépend de plusieurs facteurs, entre autres de la qualité de la matière première elle-même, de la quantité de thé bu par jour et surtout du mode de vie. Pour les personnes qui mangent de façon diététique et qui sont amies avec l’activité physique, le thé Pu-erh aide généralement à perdre du poids plus.

Thé rouge – infusion

Verser une cuillère à soupe plate de feuilles de thé rouge Pu-erh dans un verre ou une tasse et ajouter de l’eau à la température d’environ 95 degrés Celsius. Infuser à couvert environ 2 à 4 minutes. Les mêmes feuilles peuvent être préparées à nouveau, mais le temps d’infusion doit être un peu plus long. Il est préférable de boire du thé Pe-erh plusieurs minutes ou une demi-heure après les repas

Category: santé

6 comments

  1. J’adore le pu erh 🙂 Quant à moi, il a un goût maître, bien que pour la plupart des gens ce goût soit une torture. Les meilleurs sont à l’arôme citron et pamplemousse. Récemment, j’ai aussi essayé la cerise – un goût très inspirant 😉 Je le recommande à tous et je le confirme – les propriétés du thé rouge sont vraies. Depuis que j’en bois, je n’ai plus de problèmes de constipation, d’estomac, d’immunité, je me sens mieux, l’esprit en meilleure forme 🙂 Je ne suis pas en surpoids non plus et avant, je prenais souvent 2-3 kilos extra et pas plus maintenant.

  2. Andrea, peut-être qu’avec un petit surpoids (comme chez toi 2-3 kilos), boire du thé rouge suffit. Dans mon cas, 17 kilos en trop étaient très forts et ne voulaient pas lâcher prise jusqu’à ce que je n’aie pris des mesures radicales, voir : alimentation, entraînement, brûleur de graisse. Le traitement a été un succès et j’ai une silhouette comme à l’époque de lycée. Je suis très satisfaite. Maintenant, je ne bois du pu-erh qu’en prophylaxie parce que je viens d’entendre qu’il aide non seulement à perdre du poids, mais aussi à maintenir un poids stable.

  3. Le Pu erh est excellent, tant en goût qu’en action. Il purifie très bien des toxines et stimule comme un bon café. En ce qui me concerne, c’est la boisson chaude numéro un. Grâce à cela, j’ai pu limiter un peu le café qui était défavorable pour ma pression arterielle. Quant à son influence sur la perte de poids, malheureusement je ne l’ai pas remarqué, peut-être parce que j’ai peu à perdre 😛

  4. C’est peut-être pour cela que vous ne remarquez pas l’influence du thé rouge sur l’amaigrissement, parce qu’elle en fait très faible ? Au total, il faudrait boire quelques tasses de ce thé par jour pour commencer à parler de son effet sur la graisse corporelle, et puis c’est encore incertain, surtout en l’absence de régime alimentaire et d’activité. D’autre part, on ne peut pas priver le thé pu-erh d’autres propriétés. J’en bois en alternance avec celui vert et je ne me plains d’aucun problème de santé.

  5. Les filles, il faut arrêter un peu de trop manger et bouger un peu. Faire de l’exercice, faire du vélo, du jogging ou même marcher vite. Faire une telle session quelques fois par semaine et vous verrez la différence. Le thé peut être seulement un complément, mais il ne fait pas de miracles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: admin