Régime pour hypothyroïdie – une façon simple d’améliorer votre santé

Le régime alimentaire spécial hypothyroïdie n’est pas trop strict ou compliqué et sa mise en œuvre ne devrait poser aucun problème. Si tu souffres d’hypothyroïdie, modifie ton plan d’alimentation le plus tôt possible. C’est peut-être la clé pour améliorer ta fonction thyroïdienne et, par conséquent, pour soulager de nombreux symptômes désagréables auxquels tu fais face tous les jours. Nous fournissons les principes de base de l’alimentation dans l’hypothyroïdie. Vérifie ce qu’il faut manger et éviter pour améliorer la fonction de la glande.

L’importance du régime avec hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est un perturbateur endocrinien qui se traduit par un certain nombre de symptômes, tels que le ralentissement du métabolisme, des problèmes digestifs, une prise de poids, des difficultés de concentration, une fatigue et une somnolence chroniques, une détérioration des cheveux et de la peau. Selon le cas, le traitement de l’hypothyroïdie peut être accompagné de médicaments ou pas.

Que nous prenions des médicaments contre l’hypothyroïdie ou non, nous devrions introduire un régime spécial, car il est essentiel pour la fonction thyroïdienne. Certains éléments nutritifs, tels que l’iode, le cuivre et l’acide aminé tyrosine, soutiennent le fonctionnement de la glande thyroïde et la stimulent à produire des hormones, inhibant ainsi les symptômes de l’hypothyroïdie, notamment la prise de poids. D’autres ingrédients, comme la vitamine D, combattent l’inflammation et stimulent le système immunitaire, ce qui a un effet positif sur la santé de la thyroïde.

D’autre part, il existe de nombreux aliments qui particulièrement ne font pas de bien à la glande thyroïde de (par exemple, les produits de la gamme des aliments transformés), qui ralentissent son travail, perturbent l’absorption de l’iode et d’autres ingrédients importants, nous rendent plus sensibles aux infections et perturbent l’équilibre hormonal. Par conséquent, il vaut la peine de vérifier la liste des produits préférables et inadéquats dans le régime alimentaire avec hypothyroïdie et de créer un nouveau menu sur cette base.

Et voici les nutriments dont la supplémentation systématique est particulièrement importante pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie :

  • iode ;
  • zinc ;
  • sélénium ;
  • cuivre ;
  • fer ;
  • Vitamines B ;
  • Vitamine D ;
  • Vitamine C ;
  • Vitamine A ;
  • Vitamine E ;
  • protéines complètes ;
  • acides gras oméga 3 insaturés.

Diète avec hypothyroïdie – quoi manger ?

Voici les produits recommandés pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie :

  • viande maigre (elle contient des protéines bien digestibles et riches en acides aminés, y comprise la tyrosine, qui sont très utiles pour la glande thyroïde) ;
  • poissons de mer, par ex. hareng, sardine, maquereau, flétan, morue, saumon, merlu (riches en iode, acides oméga 3, protéines complètes, vitamine D, sélénium) ;
  • fruits de mer (riches en iode, vitamine D et protéines) ;
  • produits laitiers maigres, comme le babeurre, le yaourt naturel, le kéfir, la caillebotte (source de protéines et de bactéries probiotiques utiles pour le maintien des fonctions thyroïdiennes) ;
  • œufs (ils sont riches en protéines complètes, vitamine D, vitamine A, vitamines du groupe B) ;
  • flocons et son de céréales, gruau, pain complet (source de zinc, fer, vitamines B) ;
  • légumineuses telles que les petit pois et les pois chiches (qui contiennent des vitamines B, A, E, du zinc et du sélénium, du fer) ;
  • pépins et graines, noix, noix du Brésil (contiennent du zinc, du sélénium, du cuivre, de la vitamine E) ;
  • huile de lin, huile d’olive (source d’acides gras insaturés de valeur) ;
  • légumes tels que : tomates, poivrons, courgettes, carottes, betteraves, ail, légumes-feuilles (source de fibres alimentaires, vitamine C, vitamine A) ;
  • fruits, par exemple les agrumes, les pommes, les bananes, les groseilles (riches en antioxydants, enzymes, vitamines).

Les eaux minérales sont également un élément important de l’alimentation en cas d’hypothyroïdie. Il est préférable d’en boire environ 1,5 à 2 l par jour. C’est aussi une bonne idée de prendre des suppléments alimentaires pour soutenir la glande thyroïde. Les plus efficaces sont celles à base d’algues riches en iode et contenant des ingrédients supplémentaires pour améliorer le fonctionnement de la glande (ex. Thyroline).

En suivant le régime soutenant la fonction thyroïdienne, il est également utile de prêter attention à la façon de manger. On devrait manger 5-6 repas pas trop grands par jour, en gardant une distance d’environ 3 heures entre eux. De tels intervalles sont un moyen d’éviter la sensation de faim, les baisses du taux de glycémie et le ralentissement du métabolisme.

Que faut-il éviter dans un régime avec hypothyroïdie ?

Certains produits peuvent affaiblir l’activité thyroïdienne, aggraver les symptômes d’hypothyroïdie et intensifier les processus auto-immuns. Voici la nourriture qu’il convient d’éviter :

  • aliments transformés ;
  • fast-food ;
  • sucreries et snacks salés ;
  • pain blanc, produits à base de farine blanche ;
  • chou ;
  • choux de Bruxelles ;
  • navet ;
  • chou-rave ;
  • brocolis ;
  • chou-fleur ;
  • chou frisé ;
  • soja ;
  • alcool ;
  • boissons sucrées et colorées.

Régime avec hypothyroïdie – menu

Jour 1

  • Petit déjeuner : porridge à la banane et à la cannelle.
  • Brunch/second petit déjuner : sandwiches au pain complet avec de la pâte au maquereau au fromage blanc
  • Déjeuner : chili con carne à la dinde hachée, riz brun.
  • Goûter : smoothie d’agrumes, de kiwis et de graines de citrouille
  • Dîner : sandwich au jambon de volaille, fromage blanc au concombre

Jour 2

  • Petit déjeuner : omelette aux tomates.
  • Brunch/second petit-déjeuner : toast au fromage brie ; 1 pamlemousse
  • Déjeuner : potée au gruau et aux champignons
  • Goûter : crème de pois verts saupoudrée de graines de tournesol grillées
  • Dîner : salade aux crevettes, pain complet

Jour 3

  • Petit déjeuner : petit pain complet avec du saumon fumé, du paprika et d’aneth.
  • Brunch/second petit déjeuner : cocktail à la base de babeurre, de fruits et de son
  • Déjeuner : potée aux tomates, courgettes, poivrons, oignons, ail, blanc de poulet en dés ; pain grillé complet ou pâtes complètes pour ça
  • Goûter : fromage blanc aux raisins secs, tournesol, miel, graines de lin.
  • Dîner : sandwiches à la pâte d’oeufs, salade de cornichons, oignons et poivrons.

Jour 4

  • Petit déjeuner : porridge de millet aux canneberges séchées, noix et sésame.
  • Brunch/second petit déjeuner : sandwichs au pain complet avec du fromage à moisissure bleue et d’olives
  • Déjeuner : velouté de citrouille, poisson rôti aux légumes servi avec du riz brun.
  • Goûter : rouleaux de jambon à la farce de fromage blanc et de légumes
  • Dîner : ragoût léger à la longe ou à l’épaule de porc et aux champignons.

Ça pourrait t’intéresser :

  • Maladie de Hashimoto – symptômes, traitement, alimentation
  • Maladies de la thyroïde

Category: régimesanté

5 comments

  1. J’ai une variété d’hypothyroïdie moins typique, parce que je ne prends pas de poids, mais j’ai d’autres symptômes. Je ne vais pas prendre d’hormones, d’où ma question : est-ce que quelqu’un a guéri seulement grâce au régime ?

  2. MadeleineDubois – Je pense que cela dépend de la personne, mais autant que je sache, dans la plupart des cas le régime aide beaucoup. Dans mon cas, il a éliminé presque tous mes symptômes lui-même. Je vais bien, mon corps fonctionne bien. Mais ce n’avait pas été tout de suite comme ça, il a fallu quelques mois avant que la situation commence à se normaliser pour de bon.

  3. Dans mon cas, le régime m’a aidé vraiment beaucoup. Je le suis depuis trois ans. Je prends encore différentes herbes pour la glande thyroïde, j’utilise beaucoup d’épices pour accélérer le métabolisme. Essaie aussi des suppléments pour la thyroïde, au moins au début, pour “faire bouger” la glande thyroïde 😉

  4. En ce qui concerne les produits conseillés et interdits, il y a que des contradictions dans différentes sources. Quelque part, j’ai trouvé des infos que les céréales devraient plutôt être évitées, mais maintenant je vois dans le 5ème article de suite que les céréales, les graines sont recommandées. Comment ne pas devenir fou ainsi ?

  5. PauletteKa, je remarque aussi des informations parfois contradictoires. Un jour, dans le passé (il y a quelques années), lorsque j’ai fini chez le médecin avec hypothyroïdie, il m’a recommandé un régime restrictif, justement sans céréales, produits laitiers et quelques autres choses. Mais c’est différent maintenant. En général, à l’heure actuelle on pense que ces ingrédients sont également nécessaires et on ne devrait pas y renoncer, bien que, bien sûr, tout doit être équilibré et adapté aux besoins individuels de l’organisme. Je pense que si quelqu’un aime bien les produits laitiers ou céréaliers, il n’a aucun sens d’y renoncer. Si ça fait du mal à quelqu’un, alors oui, on devrait le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: piotr