Metformine pour l’amaigrissement – une forme discutable de brûler des kilogrammes inutiles de poids

La metformine est l’une des substances les plus couramment utilisées dans le traitement du diabète. Récemment, il y a eu une étrange tendance à utiliser ce médicament afin de perdre des kilos en trop. Est-ce vraiment une bonne idée ? Est-ce que prendre un remède destiné à traiter une maladie qu’on n’a pas en fait n’est pas un moyen simple d’avoir des problèmes de santé ? Voyons comment la metformine peut influencer le processus de perte de poids.

Qu’est-ce que la metformine et dans quelles maladies est-elle utilisée ?

Au sens strictement chimique, il s’agit d’un composé chimique organique, un dérivé diméthylique du biguanide. En raison de son efficacité et de son innocuité élevées, elle est utilisée comme médicament de base pour le diabète de type 2. La metformine est actuellement disponible sous de nombreuses dénominations commerciales, elle fait partie des médicaments pour le diabète tels que Formetic, Glucophage, Metformax, Avamina et Siofor. Ce composé chimique est connu en fait depuis plusieurs décennies, et les études menées pendant cette période ont confirmé son efficacité dans le traitement du diabète et des cas de l’insulinorésistance.

La metformine a un effet multidirectionnel contribuant à une réduction réelle du taux de glucose et sa normalisation, elle réduit le risque de complications du diabète, elle a un effet positif sur les vaisseaux sanguins. Elle est également administrée aux personnes à une mauvaise tolérance au glucose et aux femmes présentant des troubles du cycle de reproduction.

La metmorfine, comment ça marche?

metformax

On l’appelle communément dévoreuse du glucose, parce qu’elle abaisse efficacement le taux de glucose dans le sang. Plus précisément, elle bloque la gluconéogenèse, ce qui contribue à réduire la production de glucose dans le foie. Elle améliore également la tolérance au glucose dans le diabète de type 2 et inhibe enfin son absorption. De plus, la metformine a un effet positif sur l’état des vaisseaux sanguins, contribuant à abaisser la tension artérielle.

La metformine est également utilisée dans le traitement du syndrome des ovaires polykystiques, car on dit qu’elle régule le rythme de l’ovulation et augmente la probabilité de tomber enceinte. Depuis un certain temps, on mène des recherches pour confirmer que la metformine réduit le risque de cancer.

La metformine et l’amincissement

Il ne fait aucun doute que la metformine a un effet sur les taux de lipides dans le sang. Certains lui attribuent aussi des effets stabilisateurs lorsqu’il s’agit de maintenir un poids normal. En raison du large spectre d’effets sur les processus métaboliques, il y a bien sûr une certaine facilitation en matière de perte de poids ou d’excès de graisse corporelle. Toutefois, tirer des conclusions profondes de ce fait, que ce médicament contre le diabète soit un autre remède miraculeux pour l’amaigrissement, est totalement injustifiée. La metformine pour l’amaigrissement ne peut être utilisée que pour les patients atteints de diabète et à risque d’obésité.

Et pourtant, de nombreuses personnes et surtout, ce qui est particulièrement dangereux, les très jeunes filles, se tournent vers les dévoreurs de glucose, y compris la metformine, sans réaliser les dangers potentiels et sans comprendre que même la meilleure préparation ne sera pas toujours efficace si elle ne s’accompagne pas d’un changement profond du mode de vie.

Une sensibilité accrue à l’insuline et la diminution de sa production peuvent faciliter la perte de poids, mais la prise de metformine, surtout à fortes doses, peut paradoxalement contribuer à la sensation de faim, ce qui favorise sans aucun doute l’obésité. Une chute rapide du taux de glucose et l’augmentation de la sécrétion d’insuline sont les réactions attendues de l’organisme dans une telle situation, sans parler d’autres conséquences négatives.

Metformine – effets secondaires

L’usage de cette substance sans justification thérapeutique peut entraîner de nombreuses complications de santé et, dans des cas extrêmes, même la mort. La metformine peut provoquer des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, de la diarrhée ou une acidose métabolique particulièrement dangereuse. Une baisse importante du taux de glucose dans le sang peut également entraîner: anxiété, somnolence, affaiblessement et évanouissements, vertige, accélération du rythme cardiaque et sensation de faim.

La metformine ne devrait pas être utilisée par les personnes souffrant d’insuffisance rénale ou hépatique, de problèmes cardiaques, de troubles respiratoires, de maladies chroniques ou de problèmes d’alcool.

Metformina – opinions

Sur les forums Internet, on peut trouver des billets incroyablement enthousiastes sur les effets prétendument extraordinaires de l’utilisation de la metformine. Ils mentionnent une perte de poids de 10 ou 12 kg par mois sans effets secondaires. Il vaut la peine d’aborder ce type de révélations avec prudence, d’autant plus qu’il existe également des rapports sur les conséquences désagréables de la consommation de cette substance – mauvaise humeur, maux de tête et vertiges, diarrhée ou vomissements.

Aussi, il vaut la peine, au lieu de se gaver d’une substance chimique d’un autre but que l’amaigrissement, de revoir ses habitudes alimentaires et d’augmenter son activité physique et éventuellement de se soutenir avec un complément alimentaire prouvé et professionnel.

Perte de poids efficace – si ce n’est pas la metformine, alors quoi ?

burn booster

Il existe de nombreux suppléments disponibles sur le marché dédiés spécifiquement aux personnes qui veulent perdre du poids et, surtout, qui sont faits d’ingrédients naturels. Beaucoup d’entre eux régulent efficacement le taux de sucre, tout en présentant un certain nombre d’autres propriétés bénéfiques pour l’organisme.

BurnBooster, par exemple, est une telle préparation. Le supplément contient des extraits précieux de café vert, de Garcinia cambogia, de poivre de Cayenne et d’orge verte. Les ingrédients contribuent non seulement à abaisser le taux de sucre, mais aussi à accélérer le métabolisme et la décomposition des graisses, à ajouter de l’énergie, à nettoyer l’organisme et à stimuler les processus digestifs. Ce brûleur de graisse et d’autres sont donc une aide beaucoup plus complète dans la perte de poids que la metformine à usage unique.

Category: amincissement

8 comments

  1. Une amie à moi prend de la metformine bien qu’elle n’ait même pas de diabète. Elle s’est mise en tête qu’on peut perdre du poids après ça et elle en avale sans aucun sens. Jusqu’à présent, elle n’a rien perdu du poids. Je me méfierais de ces pseudo-moyens. Avaler un médicament pour quelque chose dont on ne souffre pas – une stupidité.

  2. J’en ai aussi pris pendant un petit moment pour perdre du poids et je n’ai pas le diabète. Mais je me sentais aussi mal après cela (problèmes constants avec l’estomac, maux de tête, vertiges) que j’ai rapidement terminé le “traitement”. Une idée stupide est sortie de la tête toute seule 😉 Les filles, honnêtement ça n’en vaut pas la peine. Le corps est complètement déréglé par cela, je pense c’est ainsi parce qu’il reçoit une substance chimique dont il n’a pas besoin du tout. Si vous voulez éviter les problèmes de santé, ne prenez pas cette metformine. À moins que vous soyez diabétique et que votre médecin vous l’ait prescrite.

  3. Il y a tant de bons suppléments pour maigrir, pourquoi prendre des médicaments et risquer votre santé ? C’est complètement absurde. Je ne prendrais jamais de remède pour une maladie que je n’ai pas. C’est très dangereux, vous détruisez ainsi votre corps et le métabolisme des glucides.

  4. Lorsque vous souffrez de pics de glucose et de crises de faim de loup, il suffit de changer votre alimentation, de mettre beaucoup de fibres dans le menu et de limiter les produits avec beaucoup de glucides simples. On peut également penser à la supplémentation, par exemple, la forskoline régule naturellement le sucre, ajouter un peu de l’activité et le poids commencera à diminuer tout seul. On n’a pas besoin de prendre des médicaments pour le diabète tout de suite.

  5. Exactement EditM, je fais tout cela que tu écris et je suis très contente du résultat. J’avais beaucoup de mal à contrôler mon appétit, quand quelque chose m’a prise, j’absorbais la nourriture comme un aspirateur. Je suis finalement allée voir une diététicienne parce que je ne pouvais plus m’habiller. Elle m’a choisi un régime avec beaucoup de fibres et elle a ajouté des cocktails avec de l’orge verte. J’ai ajouté moi-même du café vert, de la spiruline…… Effets très bons. Le sucre régulé et la fin des problèmes avec les crises de faim et l’absorption de calories extra. Le poids diminue constamment, lentement, mais il diminue.

  6. J’ai une surcharge pondérale d’environ 15 kg et l’insulinorésistance et je prends de la metformine. Le médecin me l’a recommandée. Mais, comme l’a dit le médecin lui-même, je dois soigneusement prendre soin de mon alimentation et faire du sport. Le médicament lui-même n’est qu’une aide à stabiliser le sucre, mais sans changer mon style de vie, je suis sur la bonne voie pour l’obésité, le diabète, l’hypertension…… ehhhh…….

  7. J’ai également essayé diverses inventions amincissantes, y compris des médicaments de différents genres, mais je n’ai jamais obtenu aucun résultat. Une fois, j’ai pris de la sibutramine pendant plus d’un mois, j’ai perdu quelques kilos, mais l’effet yoyo m’a quand même rattrapé, donc ça n’a pas marché. Jusqu’au moment où je me trompais moi-même que je peux perdre du poids avec les comprimés tout seuls, le problème du surpoids existait toujours. Ce n’est qu’en changeant le régime alimentaire et en se bougeant que les effets ont été visibles. Les kilogrammes ont progressivement fondu 😀

  8. Je suis en bonne santé et je devrais prendre un médicament contre le diabète ? Oh non, jamais…. Je pourrais vraiment avoir le diabète…. Je préfère les suppléments pour maigrir. Ils sont au moins sûrs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: admin