Le régime alimentaire de l’homme – comment un vrai homme devrait-il manger ?

L’expression régime alimentaire et tout ce qui s’y rapporte suscite des sentiments au moins mitigés, et souvent même extrêmes, chez la partie masculine de notre société. Un vrai homme de 100%, et pourtant la plupart d’entre eux pensent qu’il en est un, ne se soucie pas en général de telles choses, même si sa silhouette s’éloigne parfois de l’idéal adopté. Il est indéniable que beaucoup d’hommes, au lieu de présenter un corps étonnamment musclé et mince, présentent un ventre qui grossit et qui sort de leur pantalon. Quand même, chaque femme sait qu’il est extrêmement difficile de forcer son mari, son fiancé ou son partenaire à changer leurs habitudes alimentaires et qu’il semble impossible de le forcer à suivre une alimentation saine. Il est donc intéressant de savoir quel régime alimentaire sera le plus approprié et comment doit manger correctement un homme qui veut non seulement être mince, mais surtout qui veut garder la pleine force, la santé et la forme physique jusqu’à tard.

Mauvaise alimentation chez les hommes – les pertes qu’elle cause

Si l’on considère la façon de vivre de la plupart des hommes, on peut dire sans hésitation qu’ils mangent le plus souvent n’importe quoi et n’importe comment. Leur alimentation est dominée par tout ce qui est malsain et riche en calories et ils ne peuvent pas se passer de la viande, tout en évitant de manger des légumes et des fruits. Les erreurs commises se vengent très rapidement, entraînant une surcharge pondérale ou une obésité croissante, combinée, bien sûr, à de graves problèmes de santé. Le poids corporel trop élevé est la cause de nombreuses maladies, dont les plus dangereuses sont :

  • les maladies du cœur et du système circulatoire, l’hypertension, l’athérosclérose, etc. qui peuvent toutes entraîner une crise cardiaque ou un AVC mettant la vie en danger. Le risque de les avoir est plus grand chez les personnes obèses, et les statistiques à ce sujet semblent terrifiantes ;
  • le diabète de type II qui, s’il n’est pas traité, a des conséquences voire tragiques. Les organes internes les plus importants, le cœur, les reins et même le cerveau peuvent être endommagés, de même qu’on observe le développement du pied diabétique, les plaies, les ulcères et la nécrose, ce qui signifie la nécessité de l’amputation d’un membre ;
  • des dégénérescences du système ostéo-articulaire, parfois si amples qu’elles empêchent un mouvement normal ;
  • l’apnée du sommeil causant des ronflements, ce qui est gênant pour l’environnement, et causant d’énormes problèmes de sommeil, ce qui nuit à notre santé physique et mentale ;
  • des troubles de la puissance sexuelle, un cauchemar pour tout homme qui veut rester en forme sexuellement jusqu’à un âge avancé ;
  • l’affaiblissement de la peau et des cheveux qui commencent à tomber rapidement, ce qui peut entraîner une calvitie prématurée.
    Si, malgré le régime, on ne peut toujours pas perdre du poids, c’est un signal d’alarme qu’une maladie non détectée se développe dans l’organisme, dont un symptôme est, par exemple, l’hypothyroïdie qui provoque l’obésité et nécessite un traitement immédiat. La plupart des hommes sont eux-mêmes coupables d’une telle situtation, menant un style de vie moins actif et stationnaire et, malheureusement, ils ont du mal à se forcer à faire de l’activité physique, ils préfèrent passer du temps sur une chaise ou un canapé, et regarder le sport à la télévision.

Alimentation de l’homme – par où doit-on commencer ?

Se forcer à perdre du poids est tout aussi difficile, et tout le processus demande beaucoup de patience et de persévérance. Le plus important est d’être conscient des risques décrits ci-dessus, et si vous avez déjà ressenti des symptômes inquiétants, consultez un médecin. Il peut également être nécessaire de consulter un nutritionniste professionnel qui sera heureux de pouvoir vous aider à composer un régime parfaitement adapté à vos besoins spécifiques. Il élaborera non seulement un menu, mais aussi un plan précis de tous les repas, différencié de manière à introduire une certaine variété et à éviter la monotonie qui décourage. Il y a quelques règles générales que vous devriez suivre lorsque vous commencez votre traitement ou lorsque vous voulez agir de façon prophylactique, qui fonctionneront bien dans pratiquement tous les cas.

1. Nombre approprié de repas et alimentation régulière

Un régime alimentaire masculin typique consiste généralement en un manque complet de petit-déjeuner, justifié par manque de temps, puis un repas rapide pendant la journée, généralement un fast-food malsain, une pizza ou un hamburger, pour ne pas combler tous les déficits que vers le soir. Dans la plupart des cas, un repas copieux, lourd et obligatoirement à base de viande, cette escalope bien-aimée qui est toute grasse et où on pourrait chercher des légumes en vain. Manger de cette façon à cette heure tardive provoque que le corps n’utilise pas les nutriments qui lui sont fournis, mais il stocke ce que nous mangeons sous la forme d’une couche croissante de graisse corporelle. Une alimentation régulière est une base absolue pour une alimentation saine, sans laquelle il n’y aura pas d’effets positifs du traitement. Les médecins et les diététiciens recommandent 4 à 5 repas par jour, nécessairement avec les mêmes intervalles entre eux, pas plus de 3-4 heures.

2. Rejet de la viande rouge et des produits hautement transformés

Autour de l’alimentation masculine, il existe de nombreux mythes qui disent que les hommes doivent manger, par exemple, plus de nourriture fournisant de grandes quantités de protéines, ce qui est essentiel pour le bon développement du tissu musculaire. Oui, il y a beaucoup de vrai là-dedans, mais la quantité de nutriments fournis doit être adaptée à l’organisme spécifique, de sorte que les repas doivent être bien équilibrés. Cela sert non seulement à perdre du poids, mais aussi à rester en bonne santé, ce qui ne signifie pas qu’il faut seulement manger des légumes ou des fruits et renoncer à la viande. Tout dépend du type lequel nous mangeons et de la partie du repas que celui-ci constitue, et si nous ne sommes pas capables d’y renoncer complètement, nous devrions penser à remplacer le porc par la volaille ou le poisson. Bien sûr, nous bénéficierons le plus en les éliminant de notre alimentation, et les diététistes recommandent de nombreux autres produits qui peuvent nous fournir la même quantité de protéines, et ceux-ci sont les suivants :

  • tofu, certainement sain, mais avec un goût spécifique auquel il faut s’habituer ;
  • légumineuses, pois, haricots, pois chiches, maïs, fèves ;
  • noix, pratiquement toutes, noisettes, arachides, noix ou, vraiment populaires récemment, noix du Brésil et noix de cajou ;
  • produits céréaliers, en particulier les gruaux de grains entiers, le sarrasin, le millet ou l’orge perlé ;
  • produits laitiers, tous les produits laitiers qui, outre les protéines, contiennent également du calcium, essentiel à la santé des os et aux performances des articulations. On peut aussi y trouver de nombreuses souches de bactéries qui affectent de façon bénéfique le fonctionnement du système digestif.

Le processus d’abandon de la consommation de viande rouge devrait plutôt se faire progressivement, en sélectionnant les produits les plus appropriés de la liste ci-dessus. Évitez également les charcuteries hautement transformées ou les saucisses où la vraie viande n’est qu’une fraction de leur composition et où le reste, ce sont des agents de remplissage et de conservation nocifs.

3. Moins nous mangeons de sucre et de sel, mieux ce sera

Il serait difficile de trouver un homme qui ne soit pas gourmand et qui n’aime pas les sucreries, les gâteaux, les bonbons et le chocolat. Cependant, leur consommation en grande quantité a des conséquences négatives, non seulement sous forme d’obésité, mais surtout dans la quantité de sucre que notre corps reçoit ainsi. Ne sous-estimons donc pas le dicton populaire qui dit que « le sucre, c’est la mort blanche », parce que son exactitude nous sera confirmée par chaque médecin. Manger quelque chose de sucré nous donnera une sensation momentanée de satiété, mais les calories ainsi fournies peuvent certainement être qualifiées comme vides. Réduisons donc le sucre à un minimum absolument essentiel et, selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, la portion quotidienne ne devrait pas dépasser 50 g. Jettons aussi les boissons gazeuses et artificiellement sucrées de notre menu, le nombre de bourrelets et la poignée d’amour du ventre diminueront rapidement, de même que le risque de diabète.

Les mêmes règles devraient également s’appliquer à la quantité de sel consommée, qui se trouve déjà dans presque tous les produits alimentaires et dont nous ne sommes généralement même pas conscients. Si sa présence dans la charcuterie est évidente, dans la confiserie, elle est pour le moins surprenante. La dose quotidienne recommandée de sel n’est que de 5 g et nous ne devrions pas dépasser cette quantité, sauf si l’hypertension et d’autres maladies cardiaques qu’elle peuvent provoquer ne nous dérangent pas.

4. Légumes et fruits, une source naturelle de nutriments

Bien que manger de la viande sous toute forme ne soit pas un problème pour les hommes, l’inclusion de la bonne quantité de fruits et légumes dans l’alimentation est une véritable épreuve. Il est difficile d’expliquer à un homme quelconque que c’est la source la plus riche et 100% naturelle de tout ça dont le corps a besoin pour bien fonctionner, en particulier des vitamines et des minéraux. Le corps masculin en a besoin en quantités extrêmement grandes, souvent différentes de celles des femmes. Les hommes qui veulent d’abord réduire leur poids ont besoin de vitamines B qui favorisent la digestion et le métabolisme des glucides et des graisses. La vitamine C, qui soutient le cœur et le système circulatoire, et la vitamine D, qui protège les os contre l’ostéoporose, seront également utiles.

C’est pourquoi les fruits et légumes devraient trouver une place permanente dans l’alimentation des hommes, non pas sous forme symbolique d’un bonus vert à un sandwich ou une escalope, mais comme un repas complet ou au moins une grande portion de salade pour le déjeuner. Les légumes et les fruits, les carottes hachées, les pommes ou les poires peuvent également remplacer avec succès toutes les collations malsaines consommées devant la télé, les frites et les sucreries. D’autres carences éventuelles peuvent être comblées par des compléments alimentaires soigneusement sélectionnés, de composition naturelle, de préférence végétale, agissant de manière globale, non seulement pour maigrir, mais aussi contenant des herbes qui influencent l’immunité.

5. Alimentation différenciée selon le degré d’activité physique

Les régimes alimentaires ne sont pas tous égaux, donc lorsque vous choisissez le meilleur régime pour vous, vous devez tenir compte d’un autre facteur important, le mode de vie que vous menez. Il conditionne directement la quantité de nutriments fournis au corps, lesquels donnent de l’énergie à une forme spécifique d’activité ou de travail. Une personne qui travaille physiquement aura des besoins quotidiens différents, ses repas devraient être plus caloriques, riches en protéines et en graisses à haute valeur énergétique. Il est difficile de se passer de viande dans ce type de régime, mais quand on en met dans le plat, ce n’est qu’avec des salades saines de légumes frais décrites ci-dessus. Le manque de vitamines sera compensé à son tour par les fruits, frais ou comme jus pressés, bien sûr sans addition de sucre, et une alimentation similaire est également adaptée aux hommes pratiquant un sport.

En revanche, ceux qui ont un mode de travail assis typique et qui font donc partie du groupe qui court le plus le risque d’être en surpoids ou d’être obèses, ont un besoin en calories beaucoup plus faible. Leur alimentation doit donc se composer de produits contenant principalement des glucides qu’on peut trouver, par exeple, dans le pain complet noir, les flocons et les noix. Le repas le plus important de la journée est le petit-déjeuner qui donne de l’énergie pour toute la journée, nécessaire surtout pour le travail mental, en améliorant la concentration, l’activité et le bon fonctionnement du cerveau.

Régime alimentaire pour un homme – comment composer correctement un menu quotidien

Lors de la composition de votre menu quotidien, veillez à ce qu’il ne soit pas trop monotone, mais varié. De cette façon, nous éviterons de nous ennuyer avec des plats particuliers, n’ayons pas peur des expérimentations, et sur Internet on trouvera certainement beaucoup de recettes intéressantes qu’on doit, cependant, consulter avec un diététicien au préalable. Dans un menu quotidien typique, chaque repas devrait inclure :

  • petit-déjeuner : pain complet, de préférence pain noir ou croustillant, charcuterie maigre, par ex. de volaille, fromage blanc maigre, lait. Légumes : concombres, tomates, ciboulette, ciboulette, laitue, comme additions savoureuses aux sandwichs, à boire : café, qui mérite cependant d’être remplacé par un thé vert ou de fruits ;
  • déjeuner : viande de volaille maigre ou poisson tout aussi savoureux, de préférence cuit ou cuits au gril sans graisse ajoutée, avec toute une gamme de salades variées. N’oublions pas les soupes légères qu’on n’épaissit pas avec du roux de farine ;
  • dîner, lequel on devrait laisser à notre ennemi selon ce qu’on dit, mais un repas léger ne fera certainement pas mal, quelques sandwichs ou une salade de légumes saine, en buvant une tasse de thé, bien sûr non sucré avec 5 cuillères à café de sucre
Rate this post

Category: régimesanté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: piotr