Diet Montignac (principes, menus, effets) – perte de poids sans comptage des calories

Ces glucides mortels…

Le Michel Montignac est un pharmacien français qui, dans les années 1980, a mis au point un système d’alimentation permettant de perdre les kilos superflus en normalisant le pancréas et en régulant le métabolisme des glucides dans l’organisme. Le créateur du régime a noté que le processus de prise de poids est généralement associé à une trop grande quantité de glucides dans l’alimentation. La prise de poids est le résultat de sauts soudains de glucose dans le sang et de ce qui se passe dans notre corps après la consommation d’une grande quantité de sucres, c’est-à-dire la surproduction d’insuline par le pancréas.

Après un repas riche en glucides à indice glycémique élevé, le taux de glucose sanguin augmente rapidement. Ensuite, le pancréas, afin de neutraliser ce niveau, produit de grandes quantités d’insuline. La concentration de glucose dans le sang est équilibrée, une partie des sucres est utilisée par l’organisme et le surplus est stocké sous forme de tissu adipeux.

Montignac propose donc d’éviter les produits glucidiques à indice glycémique élevé. De cette façon, il n’y aura pas de sauts soudains du taux de sucre dans le sang, pas d’éjection d’insuline, puis l’excès de glucides sera poussé dans les réserves de graisse. Nous allons donc cesser de prendre du poids.

Comme le régime Montignac entraîne la réduction du tissu adipeux tout en régulant l’équilibre du sucre dans l’organisme, il est utilisé avec succès à la fois par les personnes en surpoids qui ne souffrent pas encore de prédiabète ou de diabète, et par les personnes atteintes de ces troubles, notamment celles qui présentent une résistance à l’insuline et les diabétiques.

L’indice glycémique, un facteur important dans le régime Montignac

Le régime Montignac (ou régime MM), comme le régime populaire South Beach, est basé sur l’indice glycémique des denrées alimentaires. Il s’agit d’un indicateur permettant de déterminer si un produit provoque une augmentation importante ou faible du taux de sucre dans le sang. En raison de la valeur glycémique, nous distinguons 3 catégories de produits :

  • les produits à faible indice glycémique (0 à 55 IG),
  • des produits ayant un indice glycémique moyen (56 à 70 IG),
  • les produits à indice glycémique élevé (supérieur à 70 IG).

Nous devrions construire le menu de manière à ce qu’il ne contienne que des articles à faible indice glycémique, qui favorisent la perte de poids, tout en “réparant” le métabolisme non régulé des glucides et en supprimant le risque de diabète. Les produits à faible valeur IG procurent une sensation de satiété après un repas plus long, préviennent les attaques de faim des loups et empêchent les excès de glucides d’être poussés dans les réserves de graisse.

Diet Montignac – produits interdits et autorisés

La méthode Montignac exclut du menu les produits ayant un indice glycémique élevé ou moyen. Il s’agit principalement de produits amylacés et de ceux contenant des quantités plus importantes de sucres simples.

Produits interdits dans le régime Montignac

  • les aliments transformés,
  • pommes de terre,
  • certains fruits (par exemple, la pastèque, la papaye, le melon, la banane mûre),
  • le pain blanc,
  • les pâtes blanches, les boulettes, les gâteaux et autres produits à base de farine blanche,
  • le maïs,
  • le sucre,
  • Les sucreries,
  • des confitures et des miels,
  • des fruits secs,
  • le riz blanc,
  • les boissons gazeuses,
  • la bière,
  • la restauration rapide.

Les produits glucidiques à faible IG autorisés dans le régime de MM, ainsi que les produits protéiques tels que le poisson, la viande maigre et les produits laitiers. En ce qui concerne les graisses, il est préférable de les utiliser en quantités modérées, en essayant de choisir les variétés les plus saines, par exemple l’huile et les huiles végétales.

Produits autorisés dans le régime Montignac

  • les légumes,
  • les légumineuses telles que : pois chiches, haricots, soja, lentilles, haricots verts, pois,
  • des gruaux gras,
  • certains fruits crus (par exemple, poires, pommes, pêches, cerises, cerises, pamplemousses, oranges, prunes, groseilles, fraises),
  • pain complet, pain de seigle complet au levain, pumpernickel,
  • les pâtes complètes (bouillies al dente),
  • le riz complet, le riz sauvage,
  • flocons d’avoine, de seigle et d’autres céréales non nettoyés,
  • son,
  • des produits laitiers maigres,
  • Des tripes,
  • la viande maigre,
  • poisson,
  • les graines (par exemple, tournesol, chia, sésame, potiron, lin),
  • Des noix,
  • le pétrole,
  • les huiles végétales.

Notez que l’indice glycémique est déterminé non seulement par le type d’aliment, mais aussi par plusieurs autres facteurs, dont le mode de préparation.

Voici quelques conseils qui vous permettront de réduire la valeur IG de vos produits :

  • Essayez de vous procurer des légumes et des fruits crus aussi souvent que possible – ils ont un indice glycémique plus faible que les fruits bouillis.
  • Lorsque vous faites cuire des légumes, du gruau ou du riz, ne les faites pas trop cuire et ne les râpez pas trop, il vaut mieux que leur texture reste légèrement dure.
  • Si vous cherchez un produit à indice glycémique élevé, combinez-le avec des produits à faible IG. Cela réduira la valeur glycémique de l’ensemble du repas.
  • Ne jamais combiner des produits à IG élevé avec des matières grasses.
  • Choisissez des légumes et des fruits moins mûrs. Plus on est mature, plus l’IG est élevé.
  • Pour la plupart des repas, essayez d’ajouter des produits à forte teneur en fibres, ce qui retarde la libération des glucides du contenu alimentaire et évite ainsi les sauts soudains de la glycémie.
  • Ajoutez de la variété à votre menu avec de l’ensilage et des produits fermentés. Le chou saumuré, les boissons végétales fermentées (par exemple, le lait de soja, le lait d’avoine, le lait de coco), les concombres saumurés, les yaourts, le babeurre, les képhirs, le lait caillé sont des produits qui, grâce aux bactéries probiotiques qui y sont présentes, soutiennent la structure de la microflore gastro-intestinale correcte et aident à réguler le taux de sucre dans le sang.

Principes alimentaires Montignac

Dans le régime Michel Montignac, il n’est pas nécessaire de compter les calories ou de se limiter à quelques produits au menu. À cet égard, le régime alimentaire est assez libéral, ce qui plaira sans doute à ceux qui n’aiment pas les régimes culinaires, les repas monotones, la fixation de la taille des portions et donc – un compagnon constant sous forme de faim.

Avec le régime Montignac, nous avons 4 repas par jour, pendant lesquels nous pouvons manger autant que nécessaire pour satisfaire notre faim. Cependant, nous ne pouvons pas tout consommer, nous devons uniquement utiliser des produits qui ne provoquent pas de brusques hausses du taux de sucre dans le sang et, par conséquent, une prise de poids. En outre, le concepteur du régime alimentaire a défini quelques règles simples pour l’alimentation, dont le respect permettra de stabiliser l’équilibre en sucre et de provoquer une perte de poids progressive.

Les grands principes du régime Montignac :

  • Nous mangeons les fruits nous-mêmes, sans la compagnie d’autres produits, soit à jeun, soit une demi-heure avant le repas.
  • Nous ne mangeons notre pain qu’au petit déjeuner. Nous utilisons du pain complet, du pain de grains entiers ou du pain de seigle avec du levain.
  • Nous ne mangeons pas de produits à base de farine blanche. Si nous nous dirigeons déjà vers les pâtes, le riz, ils devraient être à grains entiers. Pâtes, riz, gruaux que nous cuisinons al dente.
  • Dans un premier temps, nous essayons d’atteindre les produits ayant une IG inférieure à 35.
  • Nous ne consommons pas de produits ayant un indice glycémique supérieur à 50.
  • Au cours d’un repas, nous combinons soit des glucides avec des protéines, soit des protéines avec des graisses. Nous évitons de combiner les glucides ayant un IG supérieur à 35 avec les lipides. Nous pouvons, par exemple, prendre un petit-déjeuner à base de glucides et de protéines, un déjeuner à base de protéines et de graisses et un dîner préparé à partir de produits à prédominance de protéines maigres avec un léger ajout de glucides ayant des valeurs IG plus faibles (par exemple, du fromage blanc plus des légumes – tomates, radis, concombres).
  • Le petit déjeuner doit être riche et très nutritif. Le dîner est normal, pour satisfaire la faim, on essaie de manger léger, mais pas trop pauvre. Entre le déjeuner et le dîner, nous pouvons prendre un thé dans l’après-midi.
  • Nous faisons des pauses entre les repas pendant au moins 3 heures. Si vous mangez des produits gras dans le cadre d’un repas, votre prochain repas sera pris dans 4 heures. Nous dînons trois heures avant de nous coucher.
  • Nous mangeons régulièrement. On ne laisse pas nos repas, on ne mange pas. Entre les repas, buvez de l’eau minérale non gazeuse (environ 2 l par jour).
  • Nous ne buvons pas d’alcool. Une exception peut être un verre de vin rouge sec pour le dîner de temps en temps.
  • Nous essayons d’éviter le café fort.

Régime Montignac – phases

La phase 1 du régime Montignac devrait durer environ 2 à 3 mois, jusqu’à ce que vous atteigniez le poids correct. Pendant cette étape, nous nous en tenons à toutes ces règles. Dans la phase 2, qui peut durer des mois, des années ou même le reste de notre vie, nous pouvons libéraliser un peu le menu. Par exemple, nous pouvons plus souvent qu’en phase 1 atteindre les produits ayant une IG supérieure à 35 (mais nous essayons toujours d’éviter les produits ayant une IG supérieure à 50).

Dans la phase 2 du régime Montignac, nous pouvons aussi nous permettre de temps en temps d’avoir des produits à indice glycémique plus élevé (par exemple, pommes de terre, riz blanc, crêpes, pizza), mais essayer ensuite de neutraliser la valeur IG de l’ensemble du repas en ajoutant un produit à faible IG (par exemple, pour le riz, les pommes de terre, nous mangeons beaucoup de laitue, de concombres, de tomates ou d’autres crudités). Si ce n’est pas possible, il vaut la peine de rechercher des produits ayant une IG inférieure à 35 au cours des prochains repas.

Régime Montignac – effets

Pendant la première phase du régime Montignac, nous perdons du poids au rythme optimal pour notre corps, c’est-à-dire environ 1-2 kg en une semaine, ce qui donne 4-8 kg en un mois. Après avoir réduit tous les excès de poids, nous passons à la deuxième étape, qui consiste à maintenir les effets.

Diet Montignac – régime alimentaire

En apparence compliqué, mais en réalité simple – si nous prenons sous la loupe les tableaux indiquant l’indice glycémique des différents produits et que nous appliquons quelques règles de base pour la composition des menus, le régime Montignac peut être un moyen efficace pour nous de réduire le poids corporel et d’améliorer notre santé. Nous vous donnons un exemple de menu pour la première phase. Dans la deuxième étape, comme nous l’avons déjà mentionné, nous mangeons de la même façon, mais nous pouvons nous permettre de petites exceptions.

Diet Montignac : régime alimentaire, phase 1

Premier jour

  • Petit déjeuner : pain pumpernickel (environ 3 tranches) avec du jambon de volaille maigre, du fromage léger mozzarella, des tomates et des olives, un verre de jus d’arrow-berry ou de cassis sans sucre ajouté (repas de glucides et de protéines)
  • Dîner : soupe à la crème de tomate avec du yaourt nature, steak de poitrine de dinde aux épices frit dans un peu d’huile, salade de chou de Pékin, poivrons, carottes assaisonnées de vinaigrette (repas de glucides et de protéines)
  • Thé : yaourt aux graines de tournesol
  • Dîner : cuisse de poulet rôtie, salade grecque (repas de protéines et de graisses)

Deuxième jour

  • Petit-déjeuner : sandwiches de pain complet avec pâte d’œufs, champignons, jambon et ciboulette (avec du yaourt nature et de la moutarde), tomate, concombre mariné, laitue, un verre de jus de pomme et de citron (repas de glucides et de protéines)
  • Dîner : courgettes en casserole, aubergines, poivrons, haricots asperges, brocolis à la sauce tomate, viande de volaille hachée et fromage jaune (repas de protéines et de graisses)
  • Thé : une poignée de noix, un cocktail de babeurre et de fraises
  • Dîner : morue grillée, ragoût d’épinards (repas de glucides et de protéines)

Troisième jour

  • Petit déjeuner : pain complet grillé avec du fromage blanc et de la tomate, flocons d’avoine sur lait maigre avec des noix, jus de pamplemousse (repas de glucides et de protéines)
  • Dîner : soupe de chou-fleur (sans pommes de terre), longe ou jambon de porc aux herbes, salade de carottes et de choucroute (repas de matières grasses et de protéines)
  • Thé : salade de fruits (par exemple, pommes, poires, pêches, framboises)
  • Dîner : salade de thon, œufs durs, radis, concombre, poivrons et tomates cerises assaisonnés de vinaigrette (repas de glucides et de protéines)

Quatrième jour

  • Petit-déjeuner : pain graham avec fromage blanc fumé, surlonge de dinde, laitue et concombre, képhir et cocktails de baies (repas de glucides et de protéines)
  • Dîner : vin rouge (sans pommes de terre), saumon au four, brocoli ou haricots d’eau (repas de matières grasses et de protéines)
  • Thé : riz brun avec compote de pommes
  • Dîner : pâté de haricots ou de lentilles et autres légumes, tomate, poivron (repas de protéines et de glucides)

Vérifiez : Classement des pilules amaigrissantes

Category: santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: admin