Carence en iode – symptômes et moyens de compenser les carences en iode

L’iode est l’un des éléments les plus importants présents dans l’organisme, il est d’une grande importance pour notre santé physique et mentale, en particulier en ce qui concerne le fonctionnement de la thyroïde, la glande responsable des fonctions vitales fondamentales.

Iode – propriétés et rôle dans l’organisme

Cet élément fait partie de ce que l’on appelle les micro-éléments, car bien que nous en ayons très peu besoin, la vie sans lui serait impossible. C’est l’un des nutriments clés nécessaires pour un bon développement du cerveau, du squelette et des organes comme les poumons, l’estomac, le pancréas, les organes reproducteurs, les yeux et la peau. Il participe au processus de respiration cellulaire et de production d’énergie, influence le fonctionnement du cerveau et du système nerveux, des muscles, du cœur et des reins. C’est un antibiotique naturel, il participe à la désintoxication de l’organisme.

L’iode est essentiel pour un bon développement du fœtus et de l’enfant. Alors que chez l’adulte, ses déficits entraînent une altération de la fonction thyroïdienne, chez l’enfant, ils peuvent entraîner des troubles très graves, voire des troubles mentaux.

Iode et thyroïde.

Nous associons généralement la carence en iode à des problèmes thyroïdiens. Et à juste titre, parce qu’il est absolument essentiel pour la synthèse des hormones thyroïdiennes, et c’est de leur niveau que le bon fonctionnement de la glande elle-même et des autres organes et systèmes dépend.

Il est essentiel d’assurer une quantité suffisante de cet oligo-élément non seulement pour la synthèse des hormones thyroïdiennes, mais aussi pour son bon fonctionnement et sa structure. Même une petite carence en iode provoque des troubles du métabolisme et d’un certain nombre d’autres fonctions vitales. Cependant, les déficits chroniques entraînent une hypothyroïdie, un gonflement de la thyroïde et la formation de goitres.

Vous devez également savoir que toute perturbation de l’équilibre naturel peut entraîner une maladie de la thyroïde – aussi bien une carence qu’un excès d’iode peuvent causer l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie. Le besoin en iode dépend de l’âge ; chez un adulte, il est d’environ 150 microgrammes par jour, mais il augmente par exemple de 100 microgrammes de plus chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Lire aussi : Zinc et sélénium dans le corps

Carence en iode – symptômes

Le manque de ce micronutriment entraîne généralement une hypothyroïdie. Nous avons alors affaire à des symptômes tels que :

  • prise de poids,
  • intolérance au froid,
  • sensation de fatigue constante,
  • somnolence et apathie,
  • douleurs musculaires et articulaires,
  • décélération motrice et mentale,
  • peau sèche et pâle,
  • perte de cheveux,
  • gonflement,
  • goitres.

L’hypothyroïdie non traitée entraîne de graves conséquences pour la santé – ralentissement cardiaque et circulatoire, hypertrophie cardiaque, insuffisance circulatoire, réduction de l’excrétion d’eau par l’organisme et, par suite, accumulation de liquide dans la cavité abdominale, troubles du cycle reproducteur, troubles digestifs, déficience auditive.

La carence en iode – comment compenser la carence en iode ?

La façon la plus évidente et la plus simple de compenser les déficits est un séjour à la mer. Non seulement l’air est riche en iode, mais aussi l’eau et le sol, donc en plus des promenades, il est bénéfique de consommer des produits agricoles et laitiers et surtout du poisson locaux.

Les poissons et les algues devraient également constituer la base de l’alimentation des personnes souffrant de carence en iode, quel que soit leur lieu de résidence. Les produits riches en iode comprennent également des algues comme la chlorelle et la spiruline, le Fucus et les épinards de mer ou même les épinards communs. Le fromage, y compris les fromages à pâte molle, les produits laitiers fermentés, le riz brun et le pain complet sont également indiqués. Le sel iodé est également largement disponible – un moyen efficace et rapide de compenser les carences.

Cependant, si pour une raison quelconque (par exemple en raison de l’hypertension), nous devons limiter notre consommation de sel et nous sommes incapables d’inclure suffisamment de poisson dans le menu, nous pouvons faire recours à un supplément alimentaire tel que Thyrolin. Ce produit contient un ingrédient clé du point de vue de la carence en iode, à savoir le Fucus vésiculeux, ainsi qu’un ensemble d’autres ingrédients favorisant la santé thyroïdienne.

En revanche, Spirulin Plus a dans sa composition des algues inestimables – chlorella et spiruline.

Regardez :

  • Régime avec hypothyroïdie
  • Maladie de Hashimoto – symptômes, traitement, alimentation

Category: santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: piotr